Françoise AUGERT/MACCHI – Manager du restaurant le Saint-Moritz

Françoise AUGERT – MACCHI – manager du restaurant le Saint-Moritz

- Qui es-tu ?
Je m’appelle Françoise Augert-Macchi, j’ai 67 ans. Je suis née en Suisse et j’ai grandi en Haute-Savoie dans une autre station de ski qui s’appelle Châtel, aux Portes du Soleil. Je suis mariée avec Jean-Noël Augert, le champion de ski, et je suis au Corbier depuis 1973.

- Et tu fais quoi ?
Je suis la manager du restaurant le Saint-Moritz au Corbier.
Je suis une jeune fille de compétition de ski. Je suis entrée en équipe de France de ski en 1968, j’ai gagné 10 victoires en coupe du monde et j’ai arrêté la compétition en 1972 après les Jeux Olympiques de Sapporo où je me suis fait une double entorse du genou avec déchirure des ligaments. Après avoir ouvert deux magasins Intersport à Châtel, j’ai rejoint Jean-Noël au Corbier pour monter nos affaires. En 1973, après avoir arrêté le ski, Jean-Noël a créé avec son oncle Noël Dompnier Ski Set et l’immeuble Véga ; nous avons pris le compartiment location de ski, le restaurant et la discothèque. 
De 1979 à 1995, j’ai été monitrice de ski à l’ESF du Corbier, et notamment responsable du cours compétition.
Tout me plait dans mon métier. J’aime les gens, les recevoir comme si c’était chez moi, j’aime leur faire partager la bonne cuisine de notre pays de montagne. J’aime leur donner le meilleur du fromage, le meilleur de la viande, voir les gens se régaler. J’aime aussi mettre de l’animation dans mon restaurant pour que les gens soient contents. Je fais des soirées dansantes le mercredi où j’essaye de faire le DJ avec animation pour que les gens s’entendent bien. J’ai gardé ce souvenir de mon enfance : mes parents étant hôteliers à Châtel, ils organisaient chaque lundi une « soirée savoyarde (de la fondue et de la raclette étaient proposées), les gens qui venaient d’arriver en vacances mangeaient ensemble autour d’une grande tablée, se côtoyaient au cours de la semaine et devenaient finalement amis. 
J’ai été élevée dans ce milieu. Mon père était l’un des premiers moniteurs de ski, il a eu un magasin de ski, puis une colonie, et enfin un hôtel. Je reproduis la vie que j’ai eu quand j’étais jeune. J’essaye de transmettre mon savoir et mon goût de partage de la vie agréable ! 
Nous avons adopté trois enfants et aujourd’hui nous sommes grands-parents de 4 petits-enfants ! 

- Et après la saison ?
On a une grosse activité l’hiver, je rentre tard, je suis courageuse devant la tâche du boulot. Mais une fois la saison terminée, on se la fait farniente ! On part habiter sur les hauts d’Evian, ce qui me rapproche de mon village de Châtel, où on a rénové une ferme avec un grand domaine et des animaux en liberté. Je jardine beaucoup, je reçois mes amis. Je m’entretiens aussi physiquement : je fais du vélo et je vais nager tous les matins à la piscine d’Evian. Je suis aussi biker, j’ai une Harley-Davidson et mon mari a une BMW. Nous faisons partie d’un club et nous aimons faire de grands voyages. On a fait l’Afrique du Sud, deux fois les Etats-Unis, l’Europe, la Corse, la Sardaigne. On voudrait descendre en Grèce, aller au Cap Nord, en Irlande, en Ecosse… On a plein de projets !!! On approche les 70 ans mais on voudrait que ça dure encore longtemps ! On a la belle vie !
  • dsc-0155-1189
  • dsc-0154-1190
  • dsc-0151-1191
  • luke-cedric-1192
  • st-mo-1193
  • raclette-1194